Nous contacter : information@ceiaube.fr

   
   
   
   
   
   
   
   
   
   

      

Mentions légales

Projet COMETHE de l’ANR (Agence Nationale de la Recherche)

Le projet COMETHE (Conception d’Outils METHodologiques et d’Evaluation pour l’écologie industrielle), cofinancé par l’Agence Nationale de la Recherche, a pour objectif de développer des outils méthodologiques et informatiques pour le lancement et la pérennisation de projets d’écologie industrielle. Il est porté par un consortium composé de 12 membres, coordonné par l'association Orée, qui piloteront des expérimentations sur 7 territoires français, pendant 3 ans, de début 2008 à début 2011.

Territoires d'expérimentation aubois retenus pour le projet COMETHE

Dans l'Aube, l'UTT (qui comprend le CREIDD et le CEIA),  la C.A.T., le Conseil Général et la CCI, sont parties prenantes du consortium. Le département compte d'ailleurs trois territoires d'expérimentation sur lesquels l'objectif est de révéler le potentiel synergique des acteurs économiques qui y sont implantés. Ces 3 territoires sont :

 -  le Parc du Grand Troyes ;

 -  la Zone Industrielle de Torvilliers ;

 -  le Nogentais.

Le journal d'information économique et juridique de la région Champagne-Ardenne, Les petites affiches Matot Braine, dans son édition du 7 janvier 2008 (n°7219), parle du projet dans un article intitulé "L'Aube au cœur du projet Comethe". Vous pouvez télécharger cet article en cliquant sur le lien ci-dessus ou sur l'image ci-contre.

Pour en savoir plus :

 - www.comethe.org

 - www.agence-nationale-recherche.fr

Collaboration avec le CIVC

Suite à la participation du Club d'Ecologie Industrielle de l'Aube à la Journée Auboise de l'Environnement et du Développement Durable 2006 de la CCI de Troyes et de l'Aube, le CIVC (Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne) a missionné le CREIDD, centre de recherche de l'Université de technologie de Troyes, pour effectuer un travail préparatoire à la mise en œuvre de synergies d'écologie industrielle dans le vignoble champenois. Cette collaboration s'inscrit dans les projets du CIVC visant à atteindre une réduction de gaz à effet de serre de 30% en 10 ans. Ainsi, le pistes dégagées par ce partenariat donneront lieu à des groupes de travail très prometteurs pour la profession, l'environnement et le territoire.

Projet ARPEGE de l'ANR (Agence Nationale de la Recherche)

L'UTT, via le CREIDD, son laboratoire de recherche sur le développement durable, a répondu à l'appel à propositions 2006 de l'ANR (Agence Nationale de la Recherche) intitulé "Ateliers de réflexion prospective sur l'écologie industrielle" (ARPEGE) en soutien au Programme Ecotechnologies et Développement Durable (PRECODD). Pour ce faire, un consortium, comprenant le Club d’Écologie Industrielle de l’Aube, a été formé et retenu par l'ANR.

Visitez le site internet dédié à l'atelier de réflexion : http://www.arpege-anr.org

Reportage de France 24 (29/03/2007)

Groupe de travail "synergies des déchets du textile"

Les travaux relatifs à ce groupe de travail portent sur la transformation potentielle des déchets de l’ennoblissement textile (bourres de grattage et de rasage - cf. image ci-contre) en un matériau de conditionnement pour des industriels aubois. Le gisement de ces déchets est évalué à 300 t/an pouvant permettre une production de matériau de conditionnement allant de 500 000 à 1 000 000 de m².

Une collaboration de 6 mois a été menée avec l'IFTH de Troyes (Institut Français du Textile et de l'Habillement) pour évaluer la faisabilité technique et économique de cette synergie. Il s'avère que ce coproduit pourrait être utilisé en compoundage dans des agro-matériaux de type bioplastiques. L'IFTH poursuit les travaux sur cette piste.

Groupe de travail "synergies hydriques"

Choucrouterie André LAURENT, site de production de Blignicourt (10)

Au sein de ce groupe de travail, les recherches portaient en particulier sur la réutilisation et le traitement des flux d’eau provenant des choucrouteries (eau, eau grasse, eau usée, eau potable du réseau, etc.). Une réflexion a été menée en collaboration avec la Choucrouterie André LAURENT. Ce travail a abouti a une proposition de réorganisation dont l'entreprise est le pilote.

Groupe de travail "synergies des plastiques"

A travers cette thématique, il s’agissait, dans un premier temps, d’évaluer le potentiel d’un tel groupe de travail. Pour ce faire, le CEIA a rassemblé les données disponibles relatives aux flux de plastiques entrants et sortants d’un certain nombre d’industriels du département. Par la suite, un premier contact a été pris, mais étant donné que le potentiel n'était pas avéré, aucun groupe de travail n'a été constitué.